Sang TJ

Le patient ne voulait pas que le personnel lui fasse une transfusion en cas de besoin.

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/12693607


Acte : 1

Quelques jours avant l'opération, l'anesthésiste lui avait présenté une déclaration de consentement spécialement adaptée à sa communauté religieuse, stipulant que les médecins ont le droit de pratiquer une transfusion de sang en cas d'urgence. (Hémorragie par exemple)

Acte : 2
Le patient refuse

Acte : 3

L'hôpital bernois refuse d'opérer le Témoin de Jéhovah, car le patient n'a pas accepté une transfusion de sang en cas d'urgence.

Acte : 4

Le patient porte l'affaire devant les tribunaux.
Le tribunal cantonal bernois estime que l'hôpital n'a pas enfreint la loi.

Ce n'est pas parce que la probabilité d'une transfusion sanguine est faible qu'il faut en conclure que l'hôpital n'a pas basé sa décision sur des raisons médicales, souligne le Tribunal cantonal bernois dans son jugement. Les juges n'ont pas reconnu la discrimination raciale. Celle-ci aurait pu être invoquée si l'hôpital avait refusé d'opérer à cause de sa race, son ethnie ou sa religion.



Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ