Soral

Il y a eu un débat très révélateur récemment, avec Alain Soral est allé casser la figure de Daniel Conversano qui disait une évidence qui ne plaisait pas à Alain Soral.

On peut dire qu'il y avait bizarrement une malice pour invité Mr Dieudonné l'anti-juif, le crypto Musulman anti-Juifs Alain Soral, et à gauche du plateau, l'anti-Arabes Daniel Conversano.

Forcément, avec Soral, ça ne pouvait que finir à coups de poing et de pieds.


Source: https://francais.rt.com/france/30288-on-a-marre-arabes-soral-dieudonne

+ d'info


On découvre qu'Alain Soral perd tout contrôle de soi, quand Daniel fait allusion à "sa bande de Maghrébins", d'abord, et ensuite au fait que "les Français en ont plein le cul des Arabes".

Faisons un peu d'histoire sur la jeunesse d'Alain Soral. Il a passé une enfance à se faire taper dessus par un père autoritaire et violent, sans jamais avoir le courage de se défendre, ni de s'enfuir. Par sa violence, plus tard, il va prendre l'habitude de se venger ainsi de ses propres lâchetés.

Malheureusement, il n'avait pas le niveau nécessaire pour obtenir le Bac, il en a conçu un énorme complexe, et à cherchée à obtenir une reconnaissance intellectuelle, en se gavant durant près de 30 ans, 4 heures par jour de lectures philosophiques et politiques. Et puis tout ça s'est mélangé dans les
boyaux de sa tête et il ne pouvait plus retrouver la sortie, comme aurait dit Coluche.
Par la suite, il s'est mis à soutenir n'importe quelle idéologie, pourvue d'avoir un auditoire qui le prend en référence. Selon les jours, il s'est donc prétendu Marxiste, Front National, Identitaire, Socialiste, Nazi, Anti-communautaire, pour les Musulmans, etc..., etc.... Il est lui-même une personnalité fragmentée, et il n'a donc pas d'identité !

S'il cherche les caméras, c'est parce que ses sœurs ont réussi dans le cinéma, par exemple Agnès Soral dans Tchao Pantin.

Une autre grande frustration, ce fut d'avoir postulé en vain, pendant longtemps, pour entrer dans la Franc-Maçonnerie. Les Frères-la-Gratouille l'avaient vu venir. Il vivait avec sa mère et ses sœurs, loin de son père, pendants quelques années logé au-dessus d'une Loge maçonnique, à Annemasse. Ses crises dans son quartier, ne pouvaient donc pas faire bon ménage avec l'hypocrisie bourgeoise dans laquelle il espérait redonner de l'intérêt à sa petite personne.

Par la suite, il a été pris en main, par un Maghrébin, à Paris, qui lui a enseigné toutes les techniques du viol: comment repérer des filles dans Paris, puis les entraîner quelque part, et les violer. Car c'est bien de cela que nous parlons. Lui Soral a parlé de drague de rue.

 Mais on ne voit aucune différence. Quand une fille est isolée dans un lieu où elle ne peut plus rien faire pour se défendre, et pense qu'elle risque sa vie, pour nous, ça s'appelle: le viol, surtout si l'individu concerné fait tous les jours des heures de boxe, pour certainement mieux séduire ces filles ou ces femmes. Soral a lui-même reconnut 700 dragues de rue réussies.


Zéro condamnation. C'est peut-être ce qui lui donne ce sentiment d'impunité et sa facilité à la violence, même en public. C'est un malade mental, tout simplement ! Un pervers, ne connaissant que les rapports de force, et haïssant son père qui lui flanquait quelques raclées, mais Alain Soral a fait
bien pire que son père. Tout ce que dit Alain Soral n'est pas sot. Mais quand on a son passé et une telle dette morale face à la société, on la ferme, on la boucle, et on se fait petit. Ce serait bien la moindre des choses. C'est mieux pour tous le monde qu'il parle tout seul dans son canapé rouge.

Résumé:




Commentaires

  1. https://youtu.be/4ZQV6szV8-E
    Analyse comique de cette altercation.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ