Italie

Prison en Italie, pour ceux qui s'opposent à la réquisition de leurs maisons secondaires, en faveur des migrants ! C'est à gerber !!!



http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/24/italie-prison-pour-ceux-qui-sopposent-a-la-requisition-de-leurs-maisons-secondaires-pour-les-migrants/

http://www.medias-presse.info/italie-la-prison-pour-les-proprietaires-qui-refusent-dabandonner-leur-maison-aux-immigres/65159/

Il s'agit bien d'un vaste plan de génocide, en ce qui nous concerne. C'est l'Italie qui a été choisie, après la Grèce, pour encaisser cette deuxième phase de répétition de tous les actes et procédures, visant à préparer une généralisation de tout cela, à l'échelle européenne. Il ne faut pas croire que c'est nouveau ! Ce processus est déjà à l’œuvre par exemple, dans tout le parc immobilier français.

Toute famille française modeste, sans cesse appauvrie par l'augmentation annuelle systématique du montant des loyers, des charges locatives, et des abonnements obligatoires (assurances, téléphone, électricité, gaz, etc.), couplée avec une baisse très sensible des prestations familiales et des allocations logement, finit par se retrouver avec des retards et des impayés de loyer.

À ce moment-là, cette famille française va rentrer dans une procédure d'expulsion, jusqu'à ce qu'elle soit mise à la rue.
Le logement est alors libre pour être réattribué à des Africains, Maghrébins, et autres Afghans. On peut s'imaginer que ces familles étrangères elles-mêmes peuvent se retrouver à la rue en cas d'impayés. Mais pas du tout ! Au moment de décider de l'expulsion, les commissions qui sont
obligatoirement réunies pour examiner les situations au cas par cas, et qui sont toutes recrutées dans
les syndicats de Gauche ou gauchistes, pro-immigration, décrètent qu'une famille française expulsable a suffisamment de relations amicales et familiales pour s'organiser une solution de rechange, ce qui est absolument faux dans 90% des cas, car la misère fait disparaître tous les liens sociaux. Et cette famille blanche, française, sera finalement expulsée.
Par contre, tout dossier impliquant des étrangers de papier ou de souche, se verra attribuer le commentaire selon lequel ces gens n'ayant aucune possibilité de faire appel à la solidarité de proches ce qui est faux car la quasi-totalité des envahisseurs que nous logeons en France, sont déjà propriétaires d'une maison dans leur propre pays, et ne sont venus en France que parce qu'ils y possèdent déjà des réseaux du bled, sera déplacé dans la pile: "ne pas donner suite -attendre".
Et c'est par ce mécanisme tout simple que, chaque année, ce sont entre 30.000 et 40.000 logements qui passent directement, en France, des "Blancs", aux "Colorés".

Ça ne fait pas la moindre vague, et l'occupation territoriale continue tranquillement. Sans oublier bien sûr les agressions répétitives qui obligent les Français, jamais défendus dans ces cas-là, par la Police,
à déménager eux-mêmes, simplement pour que leurs enfants ne se fassent pas violer ou molester sur le chemin de l'école, ou pour qu'on ne mette pas le feu à leur appartement. Parce que c'est ça, la vie actuelle des Français !

Quand un quartier est visé, ce sont d'abord ses infrastructures qui font l'objet de mises en insécurité, puis de dégradations de plus en plus fréquentes, avec enfin les agressions sur les personnes, et les menaces, parfaitement exprimées:

"T'es pas content ! Tu dégages d'ici ! Ici, c'est
pour les Arabes, c'est plus la France !"

Exemple:

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-thionville-hayange/2016/11/26/thionville-expedition-punitive-au-puzzle

Ce qui est testé à présent, en Italie, c'est la saisie des biens immobiliers eux-mêmes, appartenant aux Blancs chrétiens d'Italie. Nous avons en France aussi, un projet qui se met en place parallèlement, et qui est encore plus vicieux que le projet italien.


Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ