USA syrie

Chaque jour, les masques tombent un peu plus, et le vrai visage du monstre sanguinaire des états-unis apparaît plus clairement. Poutine voulait-il les provoquer, en intervenant en Syrie ?

http://presstv.com/DetailFr/2016/09/29/486946/Syrie--la-Coalition-dtruit-les-ponts-de-Deir-EzZor-pour-protger-Daech-face--la-progression-de-larme

La stratégie de Poutine a souvent consisté à placer les gentils amerdericains dans des conditions telles qu'ils soient obligés, ou de détruire les armées djihadistes, ou en les soutenant. Cette fois si, ça n'a pas raté.

Obama a jeté le masque, et il est obligé, aujourd'hui, de combattre directement, en tant que Dictateur musulman, aux côtés des Dictateurs musulmans du Qatar et d'Arabie Saoudite, afin d'assurer la survie des armées du Califat, en perdition.
Les gestes idiots que les États-Unis font, en détruisant des ponts sur l'Euphrate, pour ralentir la progression des troupes syriennes qui, après la libération finale d'Alep (laquelle sera achevée dans quelques jours), vont être évidemment dirigées vers Deir-ez-Zor et Raqqa, puis jusqu'à l'extrémité Nord-Est de la Syrie, ces gestes idiots sont la preuve de leur impuissance. Ces ponts détruits seront reconstruis, gratuitement, par la Chine, qui en a besoin pour le développement des "nouvelles Routes de la Soie", qui vont faire échapper une grande partie du commerce chinois, au transit maritime que les USA pourraient être amenés à perturber, dans le cas d'un nouveau coup de folie. De plus, La Russie ramène actuellement de grands convois de matériels, depuis ses ports de la mer Noire, vers la Syrie, et va déployer des ponts Militaire. 

Parallèlement, elle va créer, un aéroport quelque part au-delà de Palmyre, vers Deir-ez-Zor, y concentrer des avions dont les délais de rotation seront très grandement raccourcis, et évidemment protéger sa base avec les systèmes antiaériens les plus performants, ceux des séries S400 et S500 qui, de facto, interdiront, à partir de là, toute possibilité d'intrusion des avions de l'OTAN dans l'espace aérien syrien. Au bout du compte, la défaite sera encore plus terrible pour les USA, et le prix politique à payer, beaucoup plus grand. Mais quand on est bête, on ne peut rien réussir. Quand en plus d'être con comme des casseroles, on est orgueilleux, alors là, c'est la catastrophe garantie.


Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ