Folle

La vache ! j’ai rien compris ! Ce type-là s'y connaît drôlement bien en histoire.


Pour Stéphane Le Foll "Nos ancêtres Gaulois" étaient avant tout "Néandertaliens" et "homo-sapiens"

Liens: http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/primaire-de-la-droite/video-la-lecon-erudite-de-stephane-le-foll-sur-nos-ancetres-les-gaulois_1836719.html#xtor=CS1-746

http://www.koreus.com/video/cours-histoire-stephane-le-foll.html

Liens YouTube:



Ce type-là, qui ne dépare vraiment pas dans le Gouvernement juif de François Hollande, dégouline de haine pour notre peuple, pour notre Race, et pour tout ce qui s'y rattache. Notre pays ne peut pas être soumis à l'invasion actuelle, et à une politique de destruction systématique, s'il n'y a pas, pour ce faire, un mélange d'ennemis "de Race", par exemple Hollande, Valls, ou Cazeneuve, tous juifs, et à côté de cela, des traîtres, qui transcrivent leurs propres perversions morales et sexuelles, en haine de tous ceux qui ne leur ressemblent pas.

Le Ministre La Fo-folle, dont le bilan à l'Agriculture se traduit actuellement par un suicide tous les deux jours, chez les paysans, en France, réduits à la faillite par les décisions de La Foll qui fait semblant de répondre à Sarkozy, mais en réalité, c'est toute sa haine contre nous, qu'il déverse.

Sarkozy, juif originaire de Hongrie, et de Salonique (Grèce), est venu il y a quelques jours, faire le malin à un micro, en disant qu'il est normal que les Français se reconnaissent comme descendants des Gaulois. Cette déclaration lui allait aussi bien qu'un gibus à un dromadaire, mais c'était juste pour essayer de gratter des voix à Marine Le Pen.

Il n'était nul besoin de répondre quoi que ce soit à Sarkozy. Sur le fond, le petit discours de Le Foll est un pur chef-d'oeuvre de sophismes. Il commence par nous parler des Néandertaliens. Il aurait pu nous parler aussi des cerfs et des sangliers. Les Néandertaliens ne sont pas une Espèce dont nous descendons !
Elle a vécu sur nos territoires, jusqu'à en disparaître, parce que nos ancêtres "de Cro Magnon" étaient bien plus adaptés et plus intelligents, et ont commencé, eux, à mettre en place tous les modèles sociaux, intellectuels, et culturels, que nous utilisons quotidiennement, aujourd'hui. Mais nous n'avons pas entendu dans son discours le mot "Cro-Magnon". Il parle d'Homo Sapiens, appellation qui s'applique aux Néandertaliens.

D'emblée il mélange tout. Les Cro Magnon appartiennent à l'Espèce Homo Sapiens sapiens, c'est- à-dire non seulement capable de manifester de l'intelligence, mais de développer des techniques faisant progresser l'intelligence ! Puis il passe aux noms des tribus gauloises bretonnes qui existent au temps des Romains ! Des dizaines de milliers d'années plus tard ! Mais ces tribus, qui ont été nommées (c'est-à-dire surnommées) par les Romains, ne s'appelaient pas du tout comme cela elles-mêmes, d'une part (elles parlaient le celte, avec des racines de mots celtes), et elles ne sont pas des tribus qui seraient "arrivées de l'extérieur des territoires français, vers la France". Ces tribus sont celto-gauloises (de la branche des Celtes, très grand peuple indo-européen, établie en Gaule, c'est-à-dire, grosso modo sur le territoire français actuel) de l'Ouest de la France.

En quoi cette énumération aurait-elle un rapport avec l'invasion actuelle ?

Les tribus qu'il cite sont toutes natives du sol français. Il n'y avait pas d'immigration en provenance de pays orientaux, comme il le prétend. Les Celtes étaient répandus de l'Atlantique jusqu'à la mer Caspienne. Ils n'avaient pas besoin d'être des immigrants, pour vivre quelque part. Ils étaient chez eux, en Europe, avec les branches celtes qui peuplaient la grande vallée du Danube, la branche "irlandaise", qui peuplait les îles britanniques, la branche des Celtibères, qui peuplaient l'Espagne et le Portugal, la branche alpine, la branche italienne, etc.

Toutes ces branches sont indigènes, c'est-à-dire qu'elles sont nées et se sont développées en Europe même, et en France même pour les différentes tribus de la Gaule Celtique.


Source: http://milo-epopeecelte.blogspot.fr/

Cette carte de positionnement des Celtes, au 5ème siècle avant notre ère,
montre parfaitement que nos ancêtres français viennent de France,
et nos ancêtres européens étaient bien des Européens. C'étaient les Celtes qui avançaient
vers le Sud et vers l'Est, et pas du tout l'inverse. 

Il n'y a pas "d'étrangers" dans tout cela. Le monde celte tout entier parle la même langue, mais avec des dialectes locaux. Cette langue, c'est: l'Italo-Celtique, qui se reconnaît très facilement au travers des langues européennes qui sont de souche celte. Faire comme si les Celtes avaient été les envahisseurs d'un continent vide qu'aurait été l'Europe, c'est une pure folie de l'esprit.

C'est à partir de l'Europe que des migrations vers l'Orient et l'Extrême-Orient, vont peupler l'Asie Septentrionale. C'est à partir de l'Europe que la langue indo-européenne va descendre vers l'Iran et jusqu'aux Indes. La France n'était absolument pas "une terre d'immigration", durant la Préhistoire, ni durant ce que l'on appelle "l'époque gauloise".

Lorsque les Romains viennent, peu à peu, vers la France, eux non plus, ne sont nullement des étrangers ! Toute la moitié Nord de l'Italie, qui concentre alors les trois quarts de sa population, ce sont des Gaulois !
Le Nord de l'Italie s'appelle alors, vu du côté romain: la Gaule Cisalpine, c'est-à-dire "de ce côté des Alpes", tandis que la France (qui ne s'appelle pas encore la France, bien sûr), s'appelle la "Gaule Transalpine", c'est-à-dire "celle de l'autre côté des Alpes".


Position de la Gaule Cisalpine. Les "Romains" qui accompagnent Jules César, sont alors tout simplement des Gaulois !


Les Gallo-Romains, ne sont absolument pas des "envahisseurs" de la France ! Ce sont des Gaulois. Et dès lors les Gaulois utiliseront comme seconde langue, le latin (qui s'est individualisée des autres langues italo-celtiques, en deux millénaires environ), pour des raisons faciles à comprendre, puisque l'unité politique de la Gaule se réalise dans le cadre du grand projet de Jules César, et dès lors, le latin devient la langue administrative qui unifie toutes les régions celtiques, en France, en péninsule ibérique, comme en Angleterre. Mais encore une fois, ce sont les mêmes personnes qui restent aux mêmes endroits. Les Auvergnats d'aujourd'hui (nous prenons cet exemple, car il a été étudié en Génétique), sont exactement les descendants des Arvernes dont parle Jules César, et les descendants directs des populations de Cro-Magnon établies dans le Massif Central.

En faisant croire que, parce que des noms propres ou des noms de lieux changent, ce serait le résultat d'une immigration, qui viendrait "civiliser" les sauvages que nos ancêtres auraient été, Le Foll se manifeste comme un trompeur, et un escroc intellectuel, outre sa position évidente de traître. La stabilité des peuplades et tribus qui occupaient l'Europe, est en fait tout à fait remarquable.

Le cas des Basques est particulièrement intéressant, puisque, eux, ne sont absolument pas des Celtes. Leur génétique le prouve, et leur langue le prouve. Le basque a des racines qui remontent à beaucoup plus loin que les racines celtes, et qui était la langue d'un peuple issu de Cro Magnon, répandu de l'Atlantique, jusqu'au Japon. Des Japonais, aujourd'hui, comprennent directement un certain nombre de mots basques. Il est plus facile pour un Japonais de comprendre et d'apprendre le basque, que pour un Français. Et il n'y a rien d'étonnant à cela, car la grande île du Nord du Japon, Hokkaïdo, comporte encore, toujours aujourd'hui, des populations blanches, issues de Cro-Magnon, et qui se distinguent des Japonais de souche asiatique, par le fait qu'elles ont de grandes barbes, comme on en trouve de la Russie à la Bretagne. Alors que les Asiatiques sont naturellement imberbes.


Bien sûr, avec le temps, les Aïnous se sont un peu métissés avec des Asiatiques, mais leurs caractéristiques de "Blancs", intermédiaires entre Cro-Magnon et les Celtes, sont encore tout à fait évidentes.

Ensuite, il vient nous parler des Francs comme d'envahisseurs. Et puis quoi encore ?


Les Vosges, la Lorraine, la Champagne, les Ardennes, la Picardie, les Flandres, la Thiérache, etc., sont des provinces du Royaume franc initial . Les Francs ne sont absolument pas des "étrangers", pour la France !

Donc, toutes nos excuses, mais les Francs étaient à cheval sur les régions de l'Est de l'actuelle France, et ce n'est pas pour rien que Clovis se fait baptiser chrétien, à Reims, fondant du même coup "la France". C'est tout simplement parce que Reims est alors la capitale des Francs. Quand plus tard, les Francs auront abouti à l'unification des territoires contrôlés par Charlemagne, ce sera à partir de leur capitale de Laon, qui se trouve bel et bien dans l'Aisne, en France.

Et finalement, Charlemagne déplacera sa capitale à Aix-la-Chapelle, aujourd'hui en Allemagne, de telle sorte que nous voyons que c'est la France qui poussait ses branches vers l'extérieur, et que ce ne sont pas des racines étrangères qui venaient de l'étranger, pour créer la France. La grande Fo-Folle parle également de "phénoménales invasions", en provenance de l'Europe Centrale et de l'Est. C'est une vue de l'Histoire totalement perverse et déformée. D'abord, parce que ces peuples de l'Est, étaient eux-mêmes de souches celtes. Le Foll insiste cependant mensongèrement sur le fait qu'ils venaient à cette époque-là, de la Roumanie, comme pour dire que ces gens auraient été des "Roms", envahissant déjà la France autrefois, et qui pourraient donc continuer à l'envahir aujourd'hui.

Mais on ne parle pas du tout des mêmes populations ! Les Roms sont eux-mêmes des envahisseurs de la Roumanie et de la Bulgarie, entré en Europe comme envahisseurs, à l'époque des invasion musulmanes de l'Empire Ottoman. Il n'y avait pas de Roms en Roumanie, à l'époque dont parle Le Foll ! Les Roumains, c'étaient des Daces. Des hommes généralement blonds et aux yeux bleus. Rien à voir avec les pouilleux que le Gouvernement Hollande subventionne à coup de milliards volés dans nos poches.

Quant aux Goths et aux Ostrogoths, il n'y en a que quelques milliers qui se sont installés en France, tandis que les plus riches d'entre eux, parmi les Wisigoths, se sont installés à Toulouse, puis en Espagne (voir la carte plus haut), de sorte que l'empreinte des Goths et des Wisigoths sur la France a été purement symbolique, et n'a en rien modifié la génétique des populations françaises. Avec une belle grimace de dégoût, Le Foll mentionne encore les "Vandales", censés avoir conquis la France.



Toutes nos excuses, mais les Vandales ont traversé la France, puis l'Espagne, et se sont installés de l'autre côté des Wisigoths, dans le Sud de l'Espagne, où ils ont créé le Royaume de Vandalousie, connu aujourd'hui comme l'Andalousie. Après quoi, ils sont passés de l'autre côté de la Méditerranée, et se sont installés dans le Maghreb, en Kabylie, et à Tunis.

Tout le baratin de Le Foll est un baratin abject, typique de son appartenance maçonnique. Et son venin démoniaque, il aura bien sûr à en payer le prix quand le moment du Jugement sera arrivé. Que Le Foll soit un Franc-Maçon, c'est parfaitement établi, et il figure dans toutes les listes de Francs-Maçons qui se sont installés en tant que Secte, à la tête de la France, en attendant d'en être chassés, car ça se fera inéluctablement.


Source: http://www.lelibrepenseur.org/liste-de-francs-macons-du-parti-socialiste/

Dès lors, l'infernal mélange de vice, de mensonges, et de falsifications historiques, ainsi que la haine de tout ce qui est blanc, chrétien, ou tout simplement français, s'expliquent très simplement chez La Foll tordue Stéphane.






Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ