Hollande bataclan

Nous pouvons constater qu'avec l'équipe de psychopathes juifs au pouvoir sur la France, avec François Hollande lui-même, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Jean-Marc Ayrault remplaçant le tremblotant Laurent Fabius, et la complicité de quelques déséquilibrés échappés des asiles psychiatriques, et recyclés dans les hauts grades de l'Armée et dans les opérations extérieures. Notre pauvre France arrive aujourd'hui dans le top 10 du terrorisme international.

Une dictature qui c'est installée sur tout le territoire français, au prix du sang versé sur commande par les mêmes dirigeants de l'État. Les cadavres et les mutilés qui s’entasse, il semble que l'unique préoccupation de ce Club de la Mort, ce soit de battre le Califat, dans le grand concours de l'horreur que les Maîtres du Monde ont choisi de relancer, pour continuer à faire croire à l'Apocalypse.

Reprenons quelques exemples tout chauds:

L'affaire du Bataclan.

Toute cette sombre affaire avait été organisée entre l'Élysée et les services
secrets de l'OTAN, à Bruxelles. Entre-temps, la réalité nous a montré que le quartier de Molenbeek, à Bruxelles, juste à côté du quartier-général de l'OTAN, était bien le lieu de recrutement des terroristes maghrébins, qui sont ensuite manipulés par le Pouvoir français.

Observons bien:

Dès novembre 2015, les témoignages arrivaient. Mais les grands merdias français refusaient de les mentionner. Voici ce qu'on pouvait lire dès le massacre du Bataclan:




En faite, les bouchés n'étaient pas d'isis, ni de daesh, ni d'une autre organisation musulmane. Il s'agissait de racailles maghrébines, comme nous en avons plusieurs centaines de milliers sur notre sol, racailles totalement stupides. Les service secret en profite et peut donc les manipuler à volonté. Les actes de sauvagerie perpétrés au Bataclan, ont immédiatement été niés par les autorités françaises. Cependant, de très nombreuses familles de victimes, n'ont jamais pu voir les corps de leurs proches parents, prétendument tués par balles. L'essentiel du massacre n'a donc pas été perpétré par les deux ou trois individus dont nos merdias ont parlé, mais par deux équipes, l'une avec des armes à feu, et l'autre avec des instruments tranchants destinés à des égorgements, des décapitations, voire plus.

Que sait-on aujourd'hui ?

http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/tortures-au-bataclan-info-ou-intox,272594


Les documents d'interrogatoires et d'enquêtes sont ressortis, qui confirment
l'horreur absolue de ce qui s'est passé au Bataclan. Aujourd'hui, on est obligé de conclure qu'il y avait deux équipes, à l'intérieur du Bataclan, fonctionnant de façon coordonnée, dont une qui était chargée de créer les pires mutilations possibles, et qui opérait principalement au premier étage du Bataclan, et les autres, agissant comme un commando classique.

Bien entendu, seule la deuxième équipe a fait l'objet de poursuites et de médiatisation, tandis que l'équipe des égorgeurs, éventreurs, et tortionnaires, celle qui arrachait les yeux et les sexes, et qui décapitait tranquillement, a pu s'extraire sans aucun problème de la salle de spectacle transformée en abattoir pour psychopathes, dans un grand rite halal et satanique.


http://www.sxminfo.fr/103554/14/11/2015/un-commissaire-de-police-et-son-chauffeur-abattent-un-terroriste-au-bataclan/


Il est tout à fait clair que les bouchers se sont vu octroyer le temps nécessaire à leurs œuvres, après quoi, ils ont pu partir tranquilles, tandis que les autres ont été immédiatement abattus, dès l'extraction des bouchers, de telle sorte qu'ils ne pourraient plus parler ni expliquer comment et par qui ils avaient été recrutés,
ni qui composait l'équipe aux couteaux.

L'équipe des bouchers ne pouvait quitter le Bataclan, dans ces conditions, que par les sous-sols, en franchissant un certain nombre de portes évidemment toujours fermées à clef, et séparant en profondeur les immeubles, les uns des autres, ce qui implique d'avoir été parfaitement renseignés et aidés, et que les ordres donnés à la police aient laissé le parcours de retrait de ce commando, parfaitement libre de toute entrave.


De nombreux témoignages ont été recueillis à chaud, et ont donné lieu à toute une documentation que, malgré tous les efforts de censure, de la part du Gouvernement, on peut tout de même retrouver aujourd'hui.

On sait à présent que durant tout l'après-midi précédant le massacre, toute une série de voitures est restée en place, le long du trottoir, juste en façade du Bataclan. Et ces voitures sont parties toutes ensemble, alors que les portes s'ouvraient. Il y avait donc durant tout l'après-midi, à l'intérieur, des gens qui mettaient la dernière main au scénario fixé à l'Élysée. Trois heures avant le massacre, plusieurs personnages vêtus de combinaisons noires, circulaient déjà, à l'intérieur du bâtiment. Le responsable de la sécurité du lieu, un Israélien sioniste, lié au Mossad, s'était opportunément absenté pour partir en Israël, et avait réduit au minimum l'équipe habituelle de sécurité, dont bizarrement, aucun des membres n'a jamais été visé, durant toute l'affaire, par les terroristes, qui avaient donc des consignes précises.

Si l'on ajoute à cela le fait que, pendant plus de deux heures, le Gouvernement a
systématiquement interdit toute intervention de la Police, et de l'Armée, pourtant présente sur place, il est clair que c'est parce que François Hollande savait très bien qu'on ne découpe pas des dizaines de corps en quelques minutes. Il était donc impératif que le travail des bouchers s'achève selon le plan prévu, avant l'intervention finale. Grâce à quoi, en effet, Hollande a obtenu, sans aucune difficulté, son trône de dictateur, au travers de la proclamation de l'État d'Urgence.


Très intelligent, ce Procureur !

Le jour où une bombe atomique, tirée depuis un sous-marin, sur Paris, fera un million de morts, il expliquera que c'est du pipeau, parce qu'on n'a pas retrouvé le sous-marin sur place.

Il est bien évident que tous les instruments de boucherie qui ont servi à l'équipe des bouchers, ont été ramenés chez eux, par les bouchers. Ceux-ci savaient que, eux, en raison de leurs talents, ne seraient pas abattus par les hommes de main de l'Élysée, mais seraient particulièrement choyés et protégés, en vue d'autres tueries à venir, du même genre.

Pourquoi, dans ces conditions, les horreurs extrêmes qui avaient été programmées, ont-elles été supprimées du paysage merdiatique ?

Parce qu'on s'est alors rendu compte, à l'Élysée, que les sondages indiquaient que les élections régionales qui allaient avoir lieu au mois de décembre 2015, allaient se jouer sur le fil du rasoir, avec la possibilité, pour le Front National, de gagner plusieurs grandes régions françaises. Il fallait donc renoncer, mais un peu tard, à la partie horreurs du plan, pour ne conserver que la partie efficace, celle qui mènerait à la dictature, sans passer par les défaites électorales prévisibles.

+ d'info

+ d'info
+ d'info

+ d'info


Commentaires

  1. mais qui se cache derrière ces actes horribles, ces ordures de "GROS JUIFS" ou bien ces salopards immondes d'américains ??? de toute façon c'est un complot mondialiste.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ