La soumission

La Société de la Tour de Garde ( watchtower ) renie toutes les vérités fondamentales de la foi chrétienne, comme le Salut par la Grâce ou la damnation éternelle. La Trinité est aussi refusée. Les Témoins de Jéhovah croient que Jésus-Christ est l’ange supérieur de Dieu, c’est-à-dire l’archange Michel. La Tour de Garde du 1er février 1991, page 17, enseigne : « Jésus-Christ est l’archange supérieur de Dieu. Il ne s’agit de personne d’autre que de Michel, l’archange. »

Les Témoins de Jéhovah ne célèbrent aucune fête rappelant l’essence divine de Jésus-Christ. Ils ne prennent pas part à la fête de Noël, aux jeux de Noël, aux chants de Noël, aux échanges de cadeaux ni à d’autres usages liés à la naissance de Jésus-Christ. Aussi n’envoient-ils aucun vœu de nouvel An, et ne célèbrent-ils ni l’Épiphanie, ni la saint Valentin, ni Pâques.
 
De nombreux ouvrages affirment que les Témoins de Jéhovah observent une multitude d’interdits. Dans une brochure de soixante-dix pages, Rechtliche Untersuchung (Recherche juridique), le professeur de droit Christoph Link assure que les membres qui enfreignent les lois de la secte sont soumis à de fortes pressions. L’épée de Damoclès pèse constamment sur les adeptes, menacés d’excommunication.

Malgré les sanctions d’exclusion, la direction de Brooklyn assure aux Témoins de Jéhovah ne pas dicter de dispositions prohibitives. Comment la corporation dirigeante parvient-elle alors à obtenir ce consensus et une obéissance aveugle envers l’autorité de Brooklyn sans susciter l’opposition de ses adeptes ?

Les Témoins de Jéhovah sont persuadés que c’est Dieu lui-même qui a élu la corporation dirigeante. « Comment être redevable de ce que Jéhovah nous accorde par son verbe et son organisation ? » Les adeptes pensent que Jéhovah les guide avec amour, et incite les parents à être de bons modèles.

La classe dirigeante représente avec certitude le canal de transmission de Dieu. Les adeptes ont atteint un tel degré de servilité que, pour eux, tout ce qui émane de Brooklyn est tenu comme vrai.

La Tour de Garde du 15 septembre 1965 énonce:

« Jéhovah nous conseille aussi par son organisation sur terre.
Étant donné que son Esprit Saint agit sur la corporation, les directives
sont conformes à Sa volonté. Par les écrits de la Société de la Tour de Garde,
nous recevons d’excellents conseils sur l’attitude à adopter
concernant le couple et l’adoration de Dieu, ainsi que sur notre
comportement envers les autorités terrestres.
L’organisation de Jéhovah transmet ses conseils sur notre office,
nos sermons et notre maturité spirituelle.
Quelquefois, il peut être utile que le Comité de service de rassemblement rappelle une règle.
Par ces différents moyens, l’organisation de Jéhovah prodigue
des conseils qui nous aident à rester mentalement équilibrés,
à marcher sans cesse sur les pas de Jésus-Christ et à être en harmonie avec Jéhovah.
Que ce conseil nous soit donné à travers la Bible ou par
l’organisation de Jéhovah, il vient en tout cas de Dieu pour notre bien.
Reconnais le conseil de Jéhovah comme le meilleur !
Adopte-le et mets-le en application dans ton quotidien !
Ne t’oppose pas à lui en cherchant des arguments contraires, mais obéis-lui et ne dis pas de mal de l’organisation de Dieu ! »


La Tour de Garde du 1er septembre 1967 demande: « Quel est le principe fondamental sur lequel repose l’organisation vivante de Jéhovah ? L’obéissance. »

L’ouvrage In der Anbetung des allein wahren Gottes vereint (Réunisdans l’adoration du seul vrai Dieu) de 1983, pages 120 à 124, affirme:

Si nous désirons plaire à Jéhovah, nous devons accepter l'enseignement qu'il offre par son canal, et auquel nous adhérons pleinement. Étant donné que nous respectons l'organisation de Jéhovah, nous accomplissons l’œuvre qu'il mène, nous prouvons que Jéhovah est vraiment notre Dieu et que nous sommes unis dans son adoration. »

La tour de garde du 15 août 1984: < Il est aussi important de ne pas critiquer l'organisation du Seigneur ni ses représentants. >

La tour de garde du 1er juillet 1986: < Certains sont d'avis que les règles et les enseignements de l'organisation visible de Dieu sont trop astreignants et ne laissent pas assez de liberté individuelle.
Ils ont cessé de servir la communauté des Témoins de Jéhovah et n'ont plus la volonté d'obéir à ceux qui veillent sur leur âmes. >

La tour de garde du 1er avril 1988: < Ainsi, notre père céleste, s'adresse à nous à travers sa parole écrite, la Bible, et par son organisation terrestre. Il est important d'écouter, d'obéir et de montrer que nous sommes des adorateurs dévoués. >

La tour de garde du 1er avril 1999: < Si nous voulons bénéficier de l'influence de Jéhovah, nous devons réagir avec empressement et obéissance. >

Il ressort de ces citations que la classe dominante exige une servilité absolue de la part de ses fidèles, dont le comportement est notamment conditionné par les observations répétitives citées ci-dessus. Par
exemple, il est mentionné dans La Tour de Garde du 1er juillet 1999:

« Les parents qui ont suivi le conseil de Jéhovah et de son organisation sont particulièrement reconnaissants. Ils encouragent aussi leurs enfants, en dehors de l’école, à se tourner vers des sujets hautement spirituels. Les jeunes Témoins de Jéhovah concourent au même but, celui de servir leur Dieu Jéhovah. »

Généralement, ils ne participent pas aux jeux de ballon ni aux exercices de danse, même dans le cadre de l’école. À ce sujet, la brochure Die Zeugen Jehovas und die Schule signale que tout écolier exerçant un sport, qui fume ou qui boit, suit un mauvais chemin. Il en va de même pour l’utilisation de stupéfiants et les pratiques sexuelles.

Les Témoins de Jéhovah savent que les jeunes qui s’inscrivent à des sports organisés s’exposent à de « mauvaises fréquentations ». Aussi, affirment-ils que l’esprit de compétition dans le sport moderne est nocif. Les Témoins de Jéhovah suggèrent à leurs enfants de ne pas s’investir dans un cursus universitaire. Unser Königreichsdienst (Notre service au Royaume) de septembre 1995 expose:

« Nous sommes redevables de Sa parole et de Son organisation. Jéhovah montre le chemin à prendre ! Jéhovah enseigne à nos enfants inexpérimentés comment suivre la meilleure voie. Quand ils seront plus âgés, ils ne dévieront pas. Les parents désignent les buts gratifiants à atteindre. (...) La collaboration régulière aux travaux de propagande ( porte à porte, etc...) est importante.
Reste con et distribue nos torche cul, voila le joyeux travail d'un témoin.

Les enfants peuvent y trouver leur place en distribuant des tracts, en lisant lors des assemblées des versets de la Bible ou en offrant des périodiques. Ils peuvent accélérer leur formation spirituelle en se faisant inscrire à l’école du service de prédication [apprentissage de la lecture et de l’annonce de la Bible]. Avant même l’entrée de leurs enfants dans l’adolescence, les parents devraient leur parler, avec réalisme, de la carrière qu’ils peuvent embrasser. À l’école, des conseillers et des camarades risquent de les inciter à adopter des objectifs matérialistes. Par conséquent, les parents aideront leurs enfants à opérer des choix permettant de subvenir à leurs besoins, sans sacrifier les intérêts du Royaume.
Si les parents parlent de manière positive des services de pionnier, de Béthel ou des missionnaires, ils peuvent transmettre à leurs enfants la volonté de consacrer leur vie d’une manière qui plaise à Jéhovah. Ce n’est pas un hasard si, aujourd’hui, beaucoup de jeunes gens choisissent notre organisation, qui met en exergue les valeurs chrétiennes et poursuit des buts théocratiques. Leur réussite revient en grande partie à des parents attentionnés. Quelle direction les parents doivent-ils conseiller à leurs enfants ? Aspirer à une vie qui tourne autour des intérêts du Royaume. Il faut penser que, parmi les choses les plus importantes, nous devons chaque jour parler et inculquer un esprit de
vérité. »

Les Témoins de Jéhovah soutiennent qu’ils prêchent exclusivement de maison en maison pour mettre en pratique l’évangélisation des premiers chrétiens. Cette affirmation est fausse. Pourtant, la Société de la Tour de Garde reconnaît que, dans la société moderne, cette manière de prêcher n’apporte plus le résultat escompté. C’est pourquoi, aux États-Unis, des spots publicitaires sont diffusés. Ce procédé est envisagé dans d’autres pays. Des campagnes publicitaires télévisées sont ainsi produites en plusieurs langues comme le français, l’espagnol.

Le message met en exergue que « l’amour construit des familles heureuses ». Cette annonce est plutôt déplacée pour une organisation qui est connue pour ses nombreux cas de pédophilie et qui « isole ses
adeptes du champ social, préconise le châtiment corporel et s’empare ainsi de l’individu, en le coupant de ses relations personnelles. »


Commentaires

  1. Et le cas de ce chanteur au look androgyne nommée Prince qui a été jusqu'à sa mort un "bon samaritain témoin de jéhovah". On vous bassine de ne pas faire partie du monde, de ne fêter etc... alors que ce phénomène se pavanait sur scène avec des pantalons mourants et des chansons bizarres comme "nikki". Jamais cet individu n'a fait l'objet d'une exclusion car il rapportait beaucoup à la wacthower. Comment osent-ils parler de soumission? les moutons restent là à bêler sans se rebeller. Aujourd'hui ils pleurent leur "cher frère exemplaire" en brandissant des mouchoirs pourpre pour bien montrer qu'ils doivent marcher comme lui dans la voie de la sainteté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec la watch il y a toujours 2 poids 2 mesures. le collège central ne pouvais pas l'exclure a cause de ses gros chèques. et les autres petites brebis qui rapporte pas grand chose, bin, si tu fait une petite faute, hop tu dégage vite fait bien fait. Elle est pas belle la vérité ?

      Supprimer
  2. http://www.lacoccinelle.net/287015.html
    prince qui chante cette fameuse chanson "nikki". Vive la théocratie

    RépondreSupprimer
  3. je me suis fait insultée par ma fille qui est toujours témoin quand je lui ai envoyé les paroles en français de cette chanson malsaine. Elle m'a fait comprendre que c'était le passé et ceci avant qu'il devienne un bon petit chrétien témoin de jéhovah. Elle défend cette organisation apostate tête baissée. Etant donnée que nous n'avons signé de lettre de retrait elle nous en veut ( car ça l'arrangerait pour ne plus avoir contact avec nous). Ca fait deux fois qu'elle nous le fait savoir. on ne signera rien du tout car quand on est devenu t j on n'a rien signé et j'ai jamais entendu dans aucun discours et lu dans aucun livre qu'il faut signer une lettre de retrait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en faite, quand tu t'ai fait baptisé c'est comme si tu avait signé verbalement, puisque tu a dit oui publiquement. Dans d'autre religion c'est le même principe. Moi quand je suis partie des témoins, j'ai glisser une lettre dans leur boite aux lettres en disant que je voudrais me retirer des témoins et en bas de cette lettre j'ai signé.

      Supprimer
  4. quand je rencontre des témoins avec qui j'avais de bon contact( j'ai beaucoup aidé certains car je suis quelqu'une de bon coeur ce qui m'a attirée beaucoup de jalousie auprès des anciens car ils n'étaient pas aptes de vouer un amour à leurs ouailles comme moi je le voyais) je peux les saluer sans problème. Je veux rester libre de mes mouvements envers certains tjs qui me respectent. J'ai dit oui publiquement mais par sur papier. Comme dit le proverbe "la parole s'en va l'écriture reste". La w t n'a aucune importance à mes yeux. Je respecte ta façon dont tu as procédé mais sache même si on se retire nos noms restent définitivement dans leurs archives.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ