Ancien et menteur

Un ancien membre du comité de la filiale polonaise (l'ancien président) devant les tribunaux.

Paweł Bugajski, membre du comité de la filiale polonaise a été interrogé devant des juges, dans une affaire civile concernant l'ostracisme pratiqué par les Témoins de Jéhovah.

Danuta Kubik a souffert quand les anciens l'ont excommuniée pour "conduite effrontée" pour avoir refusé d'obéir à son mari, alcoolique et violent qui la battait.
Elle écrivit de nombreuses lettres à la filiale polonaise pour finir devant la justice, parce que les anciens de sa congrégation la traitaient sans égard. La justice polonaise étant lente, la filiale polonaise en a profité pour admettre que certaines erreurs avaient été commises et qu'elle devait revenir sur sa radiation. L'annonce suivante a été faite dans la congrégation:

"Danuta Kubik n'a jamais cessée d'être Témoin de Jéhovah".

Mais Danuta continua son action en justice. Elle voulait uniquement des excuses publiques de la part de l'ancien qui fut à l'origine de son exclusion. Mais la réponse fut:

"Nous ne faisons pas des excuses publiques au sein de notre l'organisation".

Comme certaines des lettres reçues de la filiale étaient signées par le président du comité de filiale, Paweł Adam Bugajski, Danuta demanda le témoignage de cet homme.

C'est ainsi que mercredi dernier, une audience a eu lieu à Legnica, en Silésie. Bugajski est arrivé avec son avocat. Il a commencé à témoigner, mais son avocat s'opposait presque à toutes les questions posées par le juge, il employa la même stratégie que celle de Jackson, membre du Collège Central, lors de l'enquête australienne. Il les esquivait toutes.

Tout à coup, une personne de l'auditoire se leva et se dirigea vers la sortie en criant qu'elle ne pouvait plus supporter d'entendre tout cela. Elle donna ensuite une explication de son geste en disant:

ça bouillonnaient en moi. Je me suis souvenue de mon comité judiciaire < la peur la peur la peur >, et ici j'entendais cet homme, Bugajski, mentir, mentir et mentir Je savais ce que signifiait l'excommunication sur la base de ma propre expérience. Soudain, j'ai senti que je ne pouvais plus supporter. J'ai éclaté en larmes, me suis levée et je suis sortie. Et puis j'ai dit : "Je suis désolée, mais je ne peux pas supporter d'entendre tout cela, j'ai été TJ pendant 23 ans, j'ai été excommuniée il y a un an et demi, non pas pour avoir péché, mais

POUR AVOIR OSER POSER DES QUESTIONS !

Je connaissais les lois expliquant la façon dont les autres doivent vous traiter. Aujourd'hui, ma famille, et même mon mari, ne m'adressent plus la parole. Je suis désolée, mais je ne pouvais plus supporter d'entendre autant de mensonges. Et puis, je suis partie.

Le juge après avoir entendu toute ces choses, a commencé alors à être beaucoup plus prudent, il posa lui-même des questions et annula toutes les objections de l'avocat de Bugajski. Il l'a pris au piège quand il éludait les questions ou en flagrant délit de mensonge par trois fois ! Le juge a vu par lui-même et a remarqué qu'il y a quelque chose de terriblement malsain dans cette organisation. Bugajski entra au tribunal fier et arrogant, mais sa transpiration laissait entrevoir son mal être particulièrement quand il était désarçonné.
Mais ce n'est pas tout !
Après l'audience, Bugajski et son avocat ont approché Danuta et lui ont demandé si elle acceptait de leur parler. Deux de nos amis "apostats", qui l'ont aidée dans cette affaire, se sont immédiatement approchés et ont demandé ce qu'ils voulaient.
À contrecœur, ils ont dit qu'ils souhaitaient organiser une réunion pour parler avec elle.
Elle a répondu que c'était ok pour elle, si ces "apostats" et son avocat étaient également admis. Leur réponse fut:

"Oh ! Non, vous connaissez les procédures, on ne pourra pas avoir d'autres personnes présentes lorsque nous discuterons avec vous".

Vous imaginez leur arrogance ! Ils venaient tout juste de recevoir un coup de pied au derrière et ils sont là, à essayer de vous obliger à poursuivre une conversation privée. Bien sûr, elle refusa cette offre. Cet événement sera certainement repris lors d'une prochaine audience.

Globalement, je suis très heureuse de la façon dont s'est déroulée cette audience, et je suis sûre que cela pourra créer un bon précédent pour d'autres cas en Pologne.

Dès que cela sera possible, je posterai quelques enregistrements pris lors des dépositions de Bugajski afin que vous puissiez entendre et juger par vous-même.

Principe de base : 

Femmes soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le seigneur
Colossiens 3 : 18-21




Commentaires

  1. Tèmoins de jehovah et musulmans pareils. dans les congrégations les femmes doivent la fermer. Ma soeur témoin a ose écrire au béthel concernant le comportement de son mari envers elle et aujourd'hui c'est elle qui est trainée dans la boue et avec à la clef un divorce sans motif. Son mari est toujours tj et n'a pas honte d'aller devant les portes des honnêtes gens pour leur dire qu'ils seront détruits à harmaguédon

    RépondreSupprimer
  2. un ancien a dit un jour à mon fils :" un ancien ne s'excuse jamais". Ce sont tous des pourris qui obéissent à leur gourou la wachtower et des violeurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je croyais que l'humilité était une condition requise pour être ancien ? les anciens cultive beaucoup plus de défaut que de qualité, comme les fruits de l'esprit dans galate.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ