Magasin d'enfant

Toutes les techniques des TJs pour draguer les enfants.



Par définition.
Ils disposaient ainsi, sur eux-mêmes, et de façon visible, de la limite qui séparait, d'un côté, des gens adultes qui peuvent exercer leur intelligence et leur libre arbitre, et d'un autre côté, les enfants placés sous la responsabilité de leurs parents, et qui étaient préservés, par la loi et par la morale,
des agressions sectaires, et des recrutements pédophiles. C'est cette limite que, de façon très volontaire et calculée, les TJs ont fait sauter, il y a près de 4 ans, en lançant la conception de produits qui, non seulement, s'attaqueraient directement aux enfants des familles TJs, bien avant l'âge de raison, mais qui, transformés en prétextes "de prédication", permettraient la drague systématique des enfants du Tiers Monde.

Nous avons déjà dénoncé ce crime monstrueux. Et nous continuerons à le dénoncer, car il est bien pire que la "simple" pratique de la pédophilie: Il prépare et il élargit les pratiques pédophiles, augmentant ainsi sans cesse cette absolue folie criminelle.



Quand le Tiers Monde se retrouve au coeur du monde "blanc", comme ici dans un quartier d'immigrés à Bergen, en Norvège, voici ce qui se passe aux portes des écoles:

Exactement comme il y a 50 ans, des pervers en imperméable avec un sachet de bonbons à la main, rôdaient autour des écoles, oui, exactement de la même façon, les TJs se stationnent le long d'un trottoir, et attirent les petits Africains, en leur montrant par la vitre de la voiture,
une tablette (qu'ils ne possèdent pas, bien sûr, à la maison), avec une petite histoire infantile, et sans aucun rapport avec la prédication, mais en dialecte Tigrinya, d'Éthiopie, oui... en Norvège... tandis que tous les gamins sont filmés et photographiés, en vue de quoi, exactement ?

Car ils sont bien photographiés, puisque nous avons leurs photos ! Et leurs photos sont affichées dans le Monde entier, sans qu'ils aient su qu'ils l'étaient, sans que leurs parents aient donné la moindre autorisation, et sans pouvoir justifier de quelque façon que ce soit, cette pratique attentatoire à la dignité et aux libertés humaines.


Cela fait pas mal de temps qu'il y à des preuves évidentes à l'appui, ce qui si passe, au travers de cette chasse aux enfants dont les TJs savent que les parents ne comprendront rien, et ne porteront pas plainte. Car ce ne sont pas les petits enfants blancs de familles aisées, qui sont visés !
Seulement les enfants vulnérables, dont les parents n'ont pas d'avocat sous la main. Nous sommes bien dans un schéma de pédocriminalité, et personne ne peut le contester. Ça s'étale partout, et nous constatons qu'à part nous, aucun, aucun des sites prétendument voués à la protection contre la Watchtower et ses horreurs, ne relaye l'information, d'aucune façon. Il y a là-derrière, quelque chose d'étrange.


Dans un coin paumé, d'un bayou de Floride, voici le "travail", au milieu de quelques enfants, avec la "Proclamatrice", qui envoie la mère finir la vaisselle, tandis qu'elle-même a mis la main (au sens propre), sur les enfants de cette femme.

La prédication, où est-elle ?
Le Royaume de Dieu, où est-il ?
L'étude biblique, où est-elle ?
La drague des enfants, elle, on la voit, et c'est la seule réalité objective dans toute cette scène.



Au début, les pédophiles ne s'en prenaient qu'à des enfants attirés à l'écart, et loin des adultes. Depuis peu de mois, ils ont monté d'un cran dans le cynisme, et maintenant, ils vont arracher les enfants directement aux jupes de leurs mères, ou dans les classes des écoles publiques.

Ici, nous voyons à nouveau une femme à qui l'on ne prêche rien, qui continue sa corvée d'eau, tandis que la vicieuse interpose l'écran de la tablette, entre la mère et l'enfant, lequel est donc seul à observer le contenu de la tablette, et l'enfant peut alors être photographié de façon parfaite. L'audace augmente au fur et à mesure que les techniques se perfectionnent.


Ici, c'est en République Dominicaine. Observez bien la tenue du "Proclamateur", qui se vante de passer les meilleures vacances du Monde, en allant faire voir les vidéos de Sofia et Caleb, aux enfants isolés. Ils se déguisent en vrais "ploucs" du coin, et dès lors, passent totalement inaperçus. Personne ne sait ce que ce type (ou cette femme, ou ce pédé) fait. Et si jamais on l'arrête, là, par contre, il prendra prétexte de son certificat de Missionnaire, et de la protection que lui garantit son passeport US, pour se faire immédiatement relâcher.


"Ici, vous devez être très rapides, si vous ne voulez pas manquer les vidéos".

Ce rabatteur d'enfants, est installé ici, au bord d'un chemin, en Bolivie, bien à l'écart des parents, et il racole tranquillement les enfants du secteur. Alors, maintenant, il faut se poser la question suivante:

Ce type a-t-il la moindre chance de conduire une étude biblique régulière, avec ces enfants, pendant plusieurs années, jusqu'à ce qu'ils "remplissent les conditions pour le baptême" ? Et a-t-il les moyens de les transformer, à l'insu de leurs parents, en esclaves de la Watchtower, ici, à Chulumani, en Bolivie ?

Évidemment non !



Ici, dans un coin un peu plus peuplé, au Ghana, les dragueurs utilisent carrément un trollolo, qu'ils déposent à la sortie d'une école (comme l'attestent les uniformes de ces filles). Mais ce que la photo atteste également, c'est que toutes ces filles sont photographiées discrètement par le rabatteur qui se trouve juste en retrait. De quel droit ? Et avec quelle finalité ?


Voici l'inquiétude exprimée par un ex-TJ, ces jours-ci, sur "Jehovahs-witness.net". Il n'a pas encore
compris ce que sa soeur va devoir faire dans le Tiers Monde, mais il y a là quelque chose de tout à fait anormal:

"Ma soeur qui est encore 'dedans', part au Costa Rica, comme Missionnaire .
J'ai quitté l'Organisation en 2011, et je n'ai plus jamais regardé en arrière.
J'ai laissé derrière moi ma soeur et ses deux filles.
Au milieu de l'année 2015, les deux filles (toutes deux, juste majeures)
ont été excommuniées et ont quitté l'Organisation.
Elles sont toujours exclues.
Ma soeur, elle, a décidé de se rendre au Costa Rica (un 'paradis pour pédophiles'),
en tant que missionnaire (j'espère que c'est toujours la bonne appellation...).
Elle s'y installera définitivement, dans une année.
Je ne peux absolument pas comprendre comment elle peut quitter
à la fois ses deux filles, et un petit-fils de 3 ans, pour servir ainsi la Secte.
Elle est la seule à y rester !
Personne dans ma famille n'est TJ, personne...
J'ai été totalement sidéré de voir comment elle s'accroche encore,
et reste esclave de cette Secte.
Elle n'a jamais eu l'occasion de vivre hors des USA,
et je m'étonne qu'elle puisse ainsi partir toute seule,
sans le moindre soutien familial, et sans conjoint.
Elle approche de la cinquantaine, et elle est toute seule.


Nous sommes donc là, bien entendu, devant le cas d'une proie facile, que l'on va obliger à aider les réseaux pédophiles. Elle est seule. Elle ne dispose d'aucun soutien. S'il lui arrive quelque chose, personne ne le saura rapidement. Elle a besoin d'une ressource. Alors, la Watchtower lui a évidemment conseillé un petit job bien tranquille, bien payé, et au soleil.

Elle a le parfait profil pour se faire ainsi utiliser par un réseau. Et comme par hasard, elle trouve l'opportunité de partir dans un des coins du Tiers Monde, entre le Nicaragua et le Panama, où se
réfugient toutes sortes de racailles recherchées par les polices nationales d'Europe ou d'Amérique du Nord. Un peu plus loin, dans le cours de la discussion, le Frère exclu, de cette "Missionnaire" étrange, explique qu'inquiet, il s'est rendu sur place, et il a constaté qu'il n'y a quasiment aucun réseau routier dans le pays, dès qu'on quitte la petite capitale San José.

Alors, bien sûr, il se demande comment sa soeur va bien pouvoir vivre sur place, alors qu'elle ne parle pas la langue, qu'elle n'a aucune expérience de la vie sous les Tropiques, et qu'il y a énormément de territoires qui ne sont plus prêchés, aux USA mêmes ! Nous avons donc, avec ce récit, la confirmation de ce que la Watchtower recherche dans les Congrégations des "profils" de gens inspirant confiance (une femme de 50 ans, avec un sac en bandoulière et une Bible dedans, plus une attestation de "Missionnaire", qui est-ce que cela inquiéterait ?), et les propulse alors directement en plein coeur des secteurs où il n'y a quasiment aucun encadrement de police ou de gendarmerie, pas de tribunaux, mais des grappes de gosses qui s'élèvent tout seuls, et dont la disparition ne suscitera aucun trouble dans le pays. Tout cela est parfaitement cohérent, et vient compléter le tableau.

Une autre question se pose alors: Pour avoir des "commandes d'enfants" de la part des grands réseaux maffieux de la pédopornographie, et du trafic d'Êtres humains, il faut être en relations avec ces réseaux. Même si ces réseaux bénéficient de complicités horribles, au niveau de certains politiciens et magistrats francs-maçons, ils n'en sont pas moins sous une surveillance permanente de la police, et subissent de fréquentes arrestations.

Si les TJs ont, avec ces réseaux, des contacts fréquents et réguliers (et ça ne peut pas se passer autrement), pour mener à bien toutes les opérations nécessaires, alors, les TJs sont forcément repérés dans les contacts de ces grands Maffieux. Comment se fait-il qu'aucun d'entre les TJs impliqués, ne soit encore jamais "tombé", à l'occasion de l'arrestation de l'une ou l'autre branche, de ces réseaux ? Il n'y a que deux réponses possibles:

1- Les TJs sont innocents. Mais alors, que sont toutes les photos et les preuves visuelles que nous avons déjà montrées par centaines ?

2- Les TJs sont l'un des rouages majeurs du trafic des enfants dans le Monde, mais cela veut dire alors qu'ils ont trouvé la combine pour fréquenter les Maffieux de la pédopornographie et du trafic d'Êtres humains, au nez et à la barbe des polices et gendarmeries du Monde entier, et dans des conditions telles que personne, pas même leur propre famille TJ, ni leur Congrégation, n'y comprennent rien. C'est là qu'il faut en revenir à cette nouvelle pratique, qui s'est développée exactement selon la même chronologie que celle du développement des réseaux de drague d'enfants, dans le Tiers Monde. Il s'agit de la mise en place forcenée, par la Jworgue, de systèmes de "visiteurs de prisons" !


Ici, les TJs de Corcoran en Californie, ont formé une équipe de 9 (au moins) Anciens, spécialisés dans la prédication au pénitencier local !

À un moment où la Watchtower reconnaît elle-même qu'elle manque dramatiquement d'Anciens, que la prédication faiblit, et que les visites pastorales chez tous ceux des Congrégations qui ont des doutes et pensent à partir, sont l'objectif le plus important pour les Anciens, en ce moment même, nous voici ici, au coeur de la Californie qui est l'État des USA qui concentre à lui seul plus de la moitié des faits de pédophilie de tous les USA, avec une dizaine d'Anciens qui font à présent métier de visiteurs de prison !

C'est de la pure folie, au plan du simple bon sens. Par contre, le pénitencier de Corcoran contient une très large part de détenus, condamnés sur des faits sexuels, de pédophilie, et de pornographie. Voilà donc comment ça se passe. "Par hasard", au pénitencier, un membre d'un réseau se prend d'envie d'étudier les torche-culs de Mauricette, et bien sûr, il y a de braves Anciens qui vont avoir droit automatiquement à deux heures de visite hebdomadaire chez le Maffieux de la pédophilie. Idem pour les autres groupes et réseaux de pédopornographie. Alors là, on comprend qu'il y ait besoin d'une dizaine de types solidaires et unis dans le silence, pour venir établir les contacts entre les rabatteurs sur le terrain, et les utilisateurs finaux des enfants enlevés.


Cette équipe TJ, de contacts avec les Maffieux, a même concouru pour obtenir le prix des meilleurs
visiteurs de prison, en 2016. On peut leur faire confiance: Ce n'est pas le zèle qui leur manque, quand on voit l'augmentation annuelle continue du nombre d'enfants enlevés, dans le Tiers Monde.

Beau résultat, en effet


Ça, c'est la courbe pour la France,
pays relativement bien protégé,
et pas du tout considéré comme un réservoir d'enfants à enlever.
Aux USA, quels sont les chiffres très officiels ?


Voilà: relisez bien...
Le fichier central des USA estime que ce sont plus de 4,3 millions d'enfants qui sont actuellement
susceptibles d'être mis en exploitation sexuelle. Et ce fichier possède et a analysé plus de 139 millions de photos et de vidéos mettant en scène des enfants, dans des situations de pornographie, terme qui inclut jusqu'aux mises à mort des enfants, à l'occasion de ces pratiques. Est-ce avec quelques centaines d'enfants, que l'on obtient cela ? Avec quelques milliers ? Ou plutôt, quelques dizaines de milliers ? Alors ces enfants, il faut bien les récupérer quelque part.

D'autant plus que les chiffres ci-dessus sont ceux connus aux USA. Ils incluent bien sûr des informations concernant certains pays liés aux USA, mais ils ne sont qu'une partie du problème réel.

Aujourd'hui, quand on circule sur Internet, et que l'on voit des photos d'enfants dans leur cadre naturel, sans connotation directement pédophile, mais que, au contact de ces enfants, on voit des gens en provenance de pays "riches", consommatrice effrénée de pornographie et de pédophilie, venir au contact d'enfants pauvres, qui ne seront pas protégés, alors, qui voit-on exactement sur les photos, au contact de ces enfants qui ont le profil pour être enlevés par les réseaux de trafics d'Êtres humains ?

Presque 100%, ce sont des Témoins de Jéhovah qui apparaissent alors.

Et la préméditation de tout cela, est prouvée par la production en accélération permanente, des petites vidéos crétines de Sofia et Caleb, qui n'ont d'autre usage, que de constituer le prétexte pour arriver au contact des enfants, et obtenir leur mise en fichiers. La responsabilité criminelle du Collège Central, est totale et ne peut souffrir aucune "circonstance atténuante". Ces salauds savent ce qu'ils font, et ils le font ! Que l'on ne nous raconte pas qu'il s'agit de coïncidences et autres fariboles. La Watchtower est au centre de la pédocriminalité, comme elle est au centre de l'Occultisme, au centre de la Franc-Maçonnerie, au centre du Satanisme, etc., etc.

Ce n'est pas pour rien qu'elle va disparaître définitivement, mais bien entendu, avoir fermé ou non ses yeux et sa bouche, devant ce spectacle, ça comptera pour beaucoup, même en ce qui concernera les ex-TJs, dans nombre de jugements qui seront prononcés demain, après le Grand Changement.



Commentaires

  1. Le site "le double visage des témoins de jehovah" en parle. La w t ne se cache plus en tant que secte pédophile et c'est que sur internet on en parle. On n'ose pas aller le crier sur les toits. Sur l'ile ou je vis j'ai pris contact avec des ex tjs dès qu'on a chercher à les rencontrer on n'a plus entendu parler d'eux. Mon mari et moi font passer le message quand une occasion se présente et on sait qu'on est surveillé et mème mit sous écoute. Comme dit la chanson " Celui qui dit la vérité il doit ètre excécuté.

    RépondreSupprimer
  2. Gifles, fessées, menaces, propos humiliants ... Des députés veulent "abolir" toute forme de violence faite aux enfants, dans une proposition de loi présentée mercredi à la presse.

    "Nul, pas même le ou les titulaires de l'autorité parentale, n'a le droit d'user de violence physique, d'infliger des châtiments corporels et des souffrances morales, ou de recourir à toute autre forme d'humiliation envers un enfant", peut-on lire dans ce texte des députés Edith Gueugneau (apparentée PS), François-Michel Lambert et François de Rugy (écologistes), visant à modifier le code civil. Voilà ce qu'on peut lire sur msn. Pendant ce temps les pédophiles continuent et sont protégés par la watchower et sa clique.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ