Boris le Lay

Boris Le Lay va prendre 2 ans de prison, à cause de son blog.
Ça coûte cher, de dévoiler les vérités sur la Dictature qui ravage la France, et même le reste du Monde !



Nous avons ici l'explication de cette condamnation ahurissante: la personne qui poursuivait Boris Le Lay, un garçon breton, véritable Français, donc, et véritable Européen, est une Procureure d'origine africaine, noire.
Cette personne, au lieu de manifester sa gratitude pour la France et la Bretagne, qui l'ont accueillie, qui ont financé ses études, qui lui ont donné une opportunité de carrière dans l'Administration
française, a décidé de mener sa sale petite guerre raciale et raciste, contre les Blancs. Il est tout à fait clair que nous sommes aux côtés de Boris Le Lay, dans la persécution raciste qu'il subit, de la part de cette personne qui n'a rien à faire dans l'Administration de notre pays.

Et rappelons qu'il est condamné pour avoir faire remarquer à quelqu'un qui prétendait qu'il n'y a aucune distinction entre les Races et les peuples, cette simple vérité que nous reproduisons ici en caractères gras, car rien ne pourra la faire changer:

"Il n'existe pas de 'Celtes noirs' ".

C'est comme cela: il y a des Blancs qui sont respectables. Il y a des Celtes qui sont respectables, et qui sont blancs. Il y a des Noirs qui sont respectables, et qui peuvent être, s'ils le veulent, amis des Celtes (certains d'ailleurs défilent chaque année au Festival de Lorient, dans les Bagads celtique), et il y a des métis qui sont respectables, mais aucun peuple n'a le droit de se substituer à un autre.

Ça s'appelle "un génocide".

Boris Le Lay a le droit, et le devoir d'être solidaire de son peuple, qui est l'ethnie bretonne. Nous ne sommes pas nous-mêmes bretons, mais nous approuvons totalement son choix qui est celui de la dignité. Les Africains savent revendiquer pour eux-mêmes la dignité de leurs propres Races et ethnies. Eh bien, dans la mesure où, en tant que Blancs, nous reconnaissons aux Africains le droit de se revendiquer pour ce qu'ils sont, nous ne pouvons pas permettre à une Africaine d'importation, de s'ingérer dans nos affaires, dans nos opinions, sur nos territoires, et avec notre argent.

On disait autrefois: "Chacun chez soi, et les cochons seront bien gardés".
Madame le Procureur qui s'est permis de s'attaquer à Boris Le Lay, et à travers lui, à l'ensemble des Blancs, aura à rendre compte, obligatoirement, de ce qu'elle vient de faire.

Si elle s'imagine que la Dictature des hyènes qui se partagent les restes de nos peuples va se poursuivre encore longtemps, elle se trompe lourdement.



Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ