13 novembre 2015

Ne peut-on pas s'interroger à propos du fait qu'un groupe de vigiles du Bataclan ne s'est bizarrement pas présenté le soir du 13 novembre 2015, le soir de la tuerie, au Bataclan, où leur présence était particulièrement requise ?
Et s'interroger aussi sur le fait que cette 'bizarrerie' a été délibérément écartée de l'enquête ?

+ d'info



De toutes façons, que trouvera-t-on, au total, au bout du compte, dans les événements du 13 novembre ? Une vaste manipulation abjecte organisée par les Juifs au pouvoir en France, et qui a évité à leur Gouvernement de se faire virer, eu égard à ses résultats catastrophiques. Il est bien évident que, comme en France, un Blanc n'a plus le droit de fouiller un Noir ou un Arabe, alors que l'inverse, par contre, est tout à fait légitime et recommandé, tous les services de vigiles comportent une proportion écrasante d'Africains et de Musulmans. Inutile de s'interroger sur la nature réelle des absents, ce soir-là, au Bataclan. On sait déjà par avance qui a été averti et protégé.

Nous ne désignons aucune mosquée en particulier, mais enfin, c'est de ce côté-là que ça se passe.

Et pour coordonner tout le monde, il y avait, comme le décrit le "chanteur" sataniste Jesse Hughes, quelqu'un qui lui a tout de suite inspiré de la méfiance. Entre ces trois propositions: un Français, un Africain, ou un Arabe, à votre avis, qui a pu ainsi lui inspirer "de la méfiance", au point qu'il ait demandé si l'on ne pouvait pas trouver rapidement quelqu'un d'autre ? Il semble donc bien que les Envahisseurs avaient pris le contrôle des lieux, avant même l'arrivée des tueurs patentés par le Gouvernement. En fait, ça reste cohérent avec toute la suite du déroulement des événements.



Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ