Assemblée Angleterre

Alors là, sur ce document, vous voyez un stade dans lequel les Jworgueurs commencent à arriver,
car il va y avoir une Assemblée, qui commencera dans très peu de temps. Au niveau de la pelouse, tout est vide. Juste du matériel, discret, de sonorisation. Et ça restera comme ça pendant toute l'Assemblée, laquelle consistera à bien observer le vert de la pelouse, et à écouter un message audio, que de toutes façons l'on aurait pu écouter chez soi, ou à la Salle du Royaume.

Il s'agit d'un des premiers tests d'Assemblées sans aucune personnalité TJ visible. La raison ? Le Collège Central sent tellement monter 'la haine et les frustrations', qu'il estime 'qu'il convient de
protéger les représentants de l'Organisation de toute tentative d'agression'. Donc, les officiels seront sur place, mais dans des locaux fermés, à l'intérieur des bâtiments du stade. On ne les verra pas, et ils n'auront aucun contact avec l'assistance.

On n'arrête donc ni le progrès, ni le Paradis Spirituel !



Nouveau ! L'estrade dissimulée décourage les connards,
d'essayer de perturber l'Assemblée .
Photo d'une Assemblée de ce week-end, au Royaume-Uni.

Ce qui est phénoménal, c'est que des gens, ayant assisté à cela, puissent encore retourner dans une Salle du Royaume !
Avoir constaté de leurs propres yeux que leurs dirigeants ne croient ni à Dieu, ni aux Anges, ni à Jésus, ni au Royaume, ni au Paradis Spirituel - car il suffirait qu'un seul de ces éléments existe, pour qu'ils n'aient strictement aucun risque d'agression, vue la protection dont ils bénéficieraient en
tant que "Canal de Jéhovah" - et cependant, continuer à obéir à leurs ordres... là... chapeau !
Le mot "Neuneus" prend toute sa signification !

Parce que nous sommes tout de même dans un cas de figure déjà vécu par la Watchtower. Dans les années 1930, l'alcoolique fornicateur qui servait de "Canal de Jéhovah", à savoir J. F. Rutherford, ayant entendu par des amis à lui, haut placés dans la Franc-Maçonnerie, que les USA étaient en train de préparer la Deuxième Guerre mondiale, et de fabriquer secrètement la bombe atomique dont ils déchaîneraient bientôt le feu à travers la planète, se hâta de faire acheter aux frais de "l'argent pour la prédication", le domaine de "Beth Shan", situé juste à côté du manoir de Beth Sarim, à San Diego, sur la côte "pacifique" des USA, à proximité de la frontière mexicaine.

Et que fit-il avec Beth Shan ? Il y fit aménager un bunker souterrain capable de résister à une
bombe atomique, avec d'énormes provisions d'eau et de nourriture, pour y subsister, lui, et les deux sodomites avec qui il vivait "en trio", à Beth Sarim, le temps nécessaire pour que la radioactivité ambiante, après l'explosion nucléaire, ait eu le temps de se dissiper.





Étant ainsi établi que J. F. Rutherford ne possédait strictement aucune foi, ce sont les gens qu'il avait laissés au Béthel de Brooklyn, évidemment sans les avertir du danger, et sans leur demander de se protéger, qui prirent sa place et qui se réorganisèrent autour de H. N. Knorr et Fred.

Franz, laissant crever Rutherford, à San Diego, alcoolisé à mort, et que l'on retrouva un matin, au pied du grand escalier, le visage déjà mangé par les rats, et le corps rempli de diverses tumeurs.

Une telle démonstration actuelle de trouille pathologique, et d'absence de foi, aujourd'hui, et alors qu'il n'y a plus aucune perspective en vue, va évidemment produire les fruits "légitimes" de ce genre d'affaires: le mépris, la désobéissance, et la division.

Aucun pouvoir ne peut se ridiculiser de la sorte, et envisager sérieusement de se maintenir en place.
Notons cependant que, derrière le discours visant à faire croire en des menaces "d'Apostats", c'est
tout autre chose qui se cache !

Les "Apostats", soit ne font rien, bien contents d'avoir quitté l'esclavage de la Watchtower, soit
s'expriment sur les sites Internet d'opposition à la Watchtower. Nous n'avons jamais croisé aucun Apostat ayant prôné de quelque façon que ce soit la réalisation de quelque action violente, contre les salopards du Collège Central que nous aimerions bien pourtant, tous, voir un jour, "pendus haut et court".

Ceux dont les dictateurs de la Jworgue ont peur, ce sont ceux... de leur propre "peuple". Ils se laissent aller à des diarrhées intempestives, à la simple idée qu'il se lève un jour, parmi leurs victimes, oui, dans le troupeau de leurs esclaves, un "Spartacus", qui aurait la possibilité, à l'occasion d'un scandale particulier, de soulever du monde, pour venir directement lyncher, selon toutes les règles de la civilisation étasunienne, les parasites satanistes qui tiennent la Watchtower.

D'ailleurs, seuls ceux-là peuvent, dans une Assemblée, approcher vraiment les dictateurs. Or, il
y a, actuellement, des milliers et des milliers de gens qui ont tout donné à la Secte, et qui sont en train d'être jetés à la rue, comme des chiens galeux. C'est de ceux-là, qu'ils ont peur !



Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ