Krill

Le Krill ou Euphosiacea, parfois appelé Euphosiaceae, est une toute petite Crevette qui vit dans les eaux froides, près des pôles.


Cet Animal constitue une énorme biomasse qui, en raison de ses milliers de milliards de tonnes, pèse d'un poids énorme sur l'ensemble de l'écologie de la Planète et sur le bon fonctionnement de la chaîne alimentaire.
Une observation récente du Krill a démontré que ce petit Animal utilise à fond les potentialités que lui confère la trans différenciation.

En effet, il subit de plein fouet les conséquences des moindres variations climatiques, lesquelles
engendrent de grandes distorsions dans la quantité disponible d'algues microscopiques dont se
nourrit le Krill.
À chaque période de pénurie, c'est la moitié, voire les 2/3 du Krill de l'Antarctique qui devrait disparaître. Or ce n'est pas le cas. Que se passe-t-il alors ?

Eh bien, tout simplement, le Krill reprend à rebours ses diverses métamorphoses et rajeunit d'une ou plusieurs étapes, ce qui l'amène à rapetisser et donc à avoir besoin de beaucoup moins de nourriture.

Résultat: les bancs de Krill diminuent en masse, mais les individus ne diminuent pas en nombre.
 
À la prochaine abondance, ils repartent dans l'ordre normal de leurs métamorphoses. Le premier constat qui s'impose, c'est donc que, contrairement à l'opinion dominante, ce n'est pas la mort qui est programmée, chez les Êtres vivants, mais la Vie durable.

De même, la Théologie qui prétend que l'Homme est différent de l'Animal, que c'est "le péché" qui
entraîne la mort, et que "seul un sacrifice messianique" permet la Vie durable, a tout faux, sur toute la ligne.
 
Elle n'a rien compris aux réalités, et elle doit être éradiquée de la surface de la Terre.



Des saloperies de ce genre,
peuvent-elles vraiment nous rapprocher de la Vie ?


Car nous n'avons, nous, aucune raison de mourir, simplement pour faire plaisir à des raconteurs de mensonges.
 
Et qui, de plus, ne racontent ces mensonges que pour faire croire qu'il y aurait un Dieu "avec eux", et se glorifier ainsi bêtement, durant quelques années, pour finir par mourir, eux les premiers. Faut-il être crétin !

Le deuxième constat qu'il nous faut faire, c'est que, porteurs de la Vie durable, nous subissons un énorme gâchis, en devant supporter la maladie, le vieillissement et la mort, alors que nous devrions, déjà, avoir mis en oeuvre nos potentialités.

Si, autrefois, la situation de l'Humanité aveugle, perdue dans les miasmes de la pensée juive et les fausses lectures de la Bible, pouvait justifier la mort, aujourd'hui, il n'en est plus rien.


Le troisième constat vital, c'est que nous devons créer en nous, et autour de nous, toutes les conditions pour faire s'éveiller ces mécanismes de Vie. Raconter à nos propres cellules - qui nous écoutent - qu'elles doivent concourir à notre mort "pour expier le péché d'Adam", et surtout ne rien faire pour nous, "tant qu'Harmaguédon n'a pas eu lieu", c'est insulter la Vie elle-même, et l'Univers qui nous porte et nous a suscités.

Il est donc plus qu'urgent de parvenir à nous débarrasser des doctrines mortifères et stupides qui nous assassinent, et à nous débarrasser aussi du pouvoir de ces hommes criminels qui suscitent ces doctrines, les répandent, et les martèlent sans trêve, afin d'être bien sûrs de maintenir la Mort comme seule et unique déesse sur cette Planète.

On ne peut, tout à la fois, dire qu'on aime la Vie, et qu'on attend d'en jouir enfin, et proclamer en même temps que l'on aime la Mort, les doctrines de la Mort, et les Hommes de la Mort.

Il faut choisir, car il y a une réelle et absolue incompatibilité entre ce que ce clan proclame depuis la Préhistoire, et ce que nous, nous enseignons à présent. Que les Juifs meurent, s'ils le veulent, mais nous, nous n'avons aucune raison de les suivre dans leur dissolution et dans leur néant. Aller au Ciel, sans passer par la mort, c'est non seulement possible, mais c'est même la seule méthode.




Commentaires

Articles les plus consultés

Du grand art

Et bientôt sera la fin de la watchtower

Russie TJ